Actualités  •  Comités Secteur d'activité

[In French] Focus tourisme et réouverture Arabie Saoudite

French Business Council logo

5 Mai 2021 - CERCLE LUXE BY FBC – FOCUS TOURISME ET REOUVERTURE KSA 
 
Etat des lieux du secteur hôtelier 
 
Après des mois de pandémie et de ralentissement de l’activité Hospitality sur les Emirats, la tendance semble enfin s’inverser depuis le début de l’année et le tourisme redémarre de manière plus affirmée. L’activité hôtelière pour le premier trimestre de l’année aux Emirats est en effet  sur une tendance positive avec un taux d’occupation atteignant 60%. 

Le profil de la clientèle a beaucoup évolué depuis le début de la pandémie et les  « staycations » concernent maintenant un client sur trois sur l’Emirat de Dubai et deux sur trois sur les autres Emirats, atteignant donc un total de 40% aux Emirats versus 5% avant la crise. Les touristes reviennent cependant et le reste de la clientèle est notamment composée de Russes, Français et Anglais. La réouverture de la Saudi le 17 mai, sous certaines  conditions,  va  être  impactante  car  les  Saoudiens  représentent  le  deuxième  marché  après  les 
Indiens.  La  question  de  la  réouverture  de  l’Angleterre  demeure  toutefois.  Si  toutes  ces  conditions  sont remplies, l’été devrait être bon. 

On note également un changement dans les habitudes de consommation. Le tourisme d’affaires s’est réduit et  va mettre  du  temps  à revenir.  Nous  assistons  cependant  à  la  naissance  d’une  nouvelle  tendance :  le bleisure (business + leisure). Le mixte travail-loisirs est en train d’être accepté par les entreprises dans ce contexte de pandémie. Au vu des restrictions et contraintes imposées, les clients ont tendance à venir plus longtemps (2 jours de plus en moyenne). Une partie de la stratégie de l’Expo universelle est d’ailleurs axée 
sur ce segment de visiteurs. 

En termes de recherche sur Google, Dubai a le vent en poupe et a connu un énorme développement par rapport à 2019. Dubai est ainsi devenu la 8eme destination par le volume de recherche globale et la 3eme pour les familles, alors que l’Emirat se situait en 45eme place en 2019. 
Cette tendance,  certes encourageante,  reste  cependant  à  pondérer  quant aux résultats  financiers car le secteur hôtelier fait face à un véritable challenge de prix qui sont en moyenne inferieurs de 15% à la normale. 
A début mai, le taux d’occupation devrait être de 90% mais il est actuellement à 62% du fait des contraintes de social distancing imposées par la pandémie. La tendance est donc inférieure de 40% à celle de 2019.  
En termes de comportement et consommation, on remarque une augmentation de la consommation sur le F&B et sur les activités annexes (bateau, activités nautiques etc…), ce qui traduit une véritable volonté de « revanche » et d’épicurisme » de la clientèle actuelle. En termes de consommation retail, beaucoup de marques de luxe constatent une hausse des ventes des articles les plus chers et les plus festifs. La clientèle anglaise et israélienne est sur les hôtels hyper luxe et reste plus longtemps et pour consommer. Cet afflux de touristes a fait faire un bond de 30% au real estate à Dubai. 
La fermeture des frontières avec l’Inde risque d’être très problématique à moyen terme car c’est une source de main d’œuvre importante pour le secteur hôtelier. Le segment des mariages indiens a également disparu. 
Pour  le  Qatar,  aucun  changement  niveau  tourisme  pour  l’instant  car  on  ne  peut  y  aller  que  vacciné  et 
uniquement avec Pfizer. 
 
Les booking saoudiens vers Dubai ont en revanche repris. 
 
Point sur la situation du marché du luxe en Arabie Saoudite 
 

Le  business  est  actuellement  très  bon  en  Arabie  du  fait  du  confinement  qui  entraine  une  hausse  de  la consommation locale. Les deux dernières semaines d’avril ont été très bonnes et il y a eu une très forte accélération sur le début du Ramadan, notamment sur les montres. 

Concernant la réouverture du pays au 17 mai, comme annoncé par les autorités, l’agenda est a priori respecté pour l’instant. Les résidents pourront sortir et rentrer s’ils ont passé au moins 14 jours dans un pays de zone non rouge avant.  
 
Les Saoudiens pourront reprendre à voyager à partir du 17 mai s’ils ont fait leurs deux doses de vaccin ou au moins une dose depuis plus de 15 jours. Sont concernés également les gens qui ont eu le COVID dans les 6 derniers mois et les moins de 18 ans. Ils ne sont pas autorisés à aller en zone rouge. Quarantaine d’au moins 7 jours en revenant en KSA. Il y a eu 9 millions de vaccins en Saudi entre saoudiens et résidents. 

Les vacances de Eid seront du 12/05 au 19/05 et les boutiques vendant de la bagagerie affichent des chiffres à la hausse depuis avril et mai, ce qui indique que les gens se préparent à voyager et conforte l’hypothèse de réouverture. 

Avec la réouverture des frontières va cependant se poser le problème de la TVA qui est actuellement à 15% en Saudi, alors qu’elle est à 5% dans le reste du GCC. Le KSA se donne entre 1 à 5 ans pour se réaligner sur les pays voisins. 

En termes de destinations touristiques, les Maldives et les Emirats risquent d’être les grosses destinations pour les Saoudiens. 
 
Tendance Retail sur le mois de mai avec le Ramadan 


Le secteur du luxe affiche des résultats prometteurs et la plupart des marques retrouvent une consommation qui se rapproche de celle de 2019 qui était une excellente année. Il y a plus de touristes que prévu, ce qui a un effet plus important qu’escompté pour Dubai. Les Russes sont très présents, Kazakhes, Indiens, Israéliens. 

Environ 80 nationalités représentées et les européens sont très présents. Les marques et produits les plus hauts de gamme sont ceux qui fonctionnent le mieux car elles bénéficient de la clientèle locale ainsi que des touristes fortunes qui se sont relocalises aux Emirats pendant la durée de la  pandémie.  Elles  connaissent  des  croissances  marquées  par  rapport  à  2019.  Les  marques  d’entrée  de 
gamme dans le luxe, plus dépendantes du trafic dans les malls souffrent davantage. 
Le Qatar reste calme en termes de consommation alors que la KSA et le Koweït explosent.  
 



A propos du Cercle Luxe by FBC


Le Cercle Luxe by FBC est un groupe ferme, réservé aux membres du FBC occupant une position de C-Level ou CEO. La langue parlée dans ce groupe est le français. 
  
Vous souhaitez en savoir plus sur Le Cercle Luxe by FBC ? 
Contactez Erika Ghobashi – erika.ghobashi@fbcdubai.com 

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin