Pourquoi les Emirats Arabes Unis ?

Avec près de 700 entreprises françaises (grands groupes, PME ou ETI) employant environ 30 000 collaborateurs, les Emirats Arabes Unis accueillent le plus grand nombre d’implantations françaises au Moyen-Orient. Les opportunités d’affaires dans le pays et plus largement sur la zone sont multiples. 

Les Emirats Arabes Unis, et tout particulièrement Dubai, font preuve d’un dynamisme et d’une résilience remarquables. L’organisation de l’Exposition Universelle en 2020 à Dubai est un formidable accélérateur de la stratégie «  smart city » de l’ensemble de la fédération émirienne et est également source d’opportunités pour nos entreprises. 

Les Emirats Arabes Unis présentent un fort potentiel d’investissement avec une note d’environnement des affaires d’A2 selon la Coface. La croissance du PIB a eu tendance à décroitre ces dernières années (3.8% en 2015, 3.0% en 2016 et 0.5% prévue en 2017) pour cependant voir une prévision à la hausse en 2018 (prev. 2.0%) et en 2019 (prev. 3.0%).Services Economiques d'Abu Dhabi (Juillet 2018)

L’économie des Emirats Arabes Unis est une des plus diversifiée des GCC (Gulf Countries Cooperation), en faisant un pays favorable aux investissements pour les entreprises.

De plus, le pays possède une position privilégiée de plateforme commerciale (notamment via son port et aéroport parmi les plus importants au monde) et financière dans la région, et un climat politique stable.

De plus, en vue de l’Expo 2020, les investissements vont jouer un rôle primordial dans le développement de l’économie à plus long-terme (notamment dans les domaines du transport, de l’hôtellerie, de la construction et des infrastructures).

Les Emirats Arabes Unis font preuve d’une balance commerciale excédentaire (à 68.3 milliards $ d’excèdent commercial en 2016), une économie diversifiée (le pétrole ne représente plus que 30% du PIB). L’économie de Dubai représente 26% du PIB total du pays.

Pour en savoir plus sur la région, son économie et le marché: 

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

FBC Insights